A cette question, simplement :

  OUI !

Mais comment ?

Se connaître est une bonne base pour discerner quelle(s) couleur(s) vous apporte(nt) et celle(s) qui vous pèse(nt).

Sentir le moment où nous nous sentons en forme, ou moins dynamique, est à retenir. C’est dans cette écoute ou condition que nous pouvons trouver celle qui conviendra. Cependant, une couleur qui convient un jour peut ne plus l’être le lendemain. Le contraire existe aussi, elle peut nous porter un bon moment. Donc reconnaître nos sensations joue un rôle particulier.

Petit baromètre :

En peignant, avez-vous déjà rencontré l’influence de la couleur sur vous ? Vous en êtes-vous rendu compte ? Vous sentez-vous dans une période qui demanderait à être tiré vers le haut ? Le choix d’une couleur peut-il vous aider à quelque chose ?

Dans la courte vidéo ci-dessous, je vous partage un extrait d’œuvres peintes avec 3 couleurs choisies instinctivement pendant le confinement : le vert, le violet et l’ocre. Ce fut un espace de respiration sans frontière, très agréable à vivre. Ce choix de teintes est personnel, mais reste basé sur le pouvoir/influence connus des coloristes.

Je m’offre donc une séance détente constructive avec ces teintes. Ce genre de « séances pratiques » en Art-Couleur ouvre sans doute des questions. Exemple : Dans quels objectifs s’y exercer ? Idées : pour garder l’esprit positif, équilibré ? Pour se bâtir un état constructif ? Pour s’échapper ? Se lâcher… ? Se découvrir ? Avez-vous envie d’essayer ?

Voici une proposition pour tenter l’expérience. Il s’agira de mon « ARTdonnance » en toute simplicité.

Quatre questions sont à se poser pour choisir instinctivement des teintes avant de peindre :

1) Comment vous sentez-vous ? (bien, mal, bof…)

2) Quelle(s) couleur(s) vous vient à l’esprit ? (direct, sans réfléchir)

3) Comment les associer, ou pas, pour garder de la satisfaction ? (complémentaires ou intuitif..)

4) Quel sujet va être un allié à votre projet ? (paysage, fleurs,…)

L’acte de créer est déjà en lui même, un soin élevé, pour soi. Donc avec ce projet à l’esprit, il peut aérer progressivement avec plaisir, par la couleur assortie, tout ce qui nous encombre et d’autant plus, avec un sujet qui nous touche. Belle aventure n’est-ce pas !

Pour le choix du format et de la technique, laissez votre coté pratique ceder un peu de place à votre créativité. En général, votre premier impression sera la bonne.

Dans un 1er temps prenez la couleur (les) qui vous tente, ne cherchez pas de suite à cibler celle qu’il vous faut.

Belle expérience, tentez-là.

Dans mon prochain article, je détaillerai en 2ème temps, ce que dégage les couleurs avec plus de précision et quel profit en retirer de façon personnalisée.

En attendant laisse-vous surprendre dans cette première étape.

Artiste Sylv. CADAM.pour vous servir.

Pin It on Pinterest

Share This